19 janvier 2023: . . . de quoi découvrir !

La conférence annoncée à cette date par les Amis de la Cathédrale de Tournai risque de faire date.

On connaissait les esquisses du carnet du voyageur britannique James Thornhill et ses notes, schémas et dessins relevés lors de sa visite de Tournai (1711), aussi bien des intérieurs de la cathédrale que celui de l’église de l’abbaye de Saint-Martin.  

Voilà que cette précieuse source de documentation historique se voit avantageusement complétée par une surprenante découverte iconographique.   Les dessous de cette heureuse, inédite et toute récente trouvaille ?   Un début de réponse résidera sans doute en assistant à la conférence annoncée :

Nouvelles perspectives sur les églises majeures de Tournai
grâce à deux toiles du Grand Siècle récemment découvertes


le 19 janvier 2023 à 18 heures 30 dans la salle Saint-Augustin au rdch du Séminaire de Tournai, rue des Jésuites.

Moyennant une modeste participation à frais, tout non membre de l’asbl est bienvenu à la conférence.

Qui n’a pas rêvé de voir l’intérieur de la cathédrale telle qu’avant les aménagements du milieu du XVIIIe siècle et de même, l’intérieur de l’abbatiale de Saint-Martin tout récemment reconstruite à la fin du XVIIe ? 

Le dessin du plafond de la nef romane de la cathédrale par J. Thornhill lors de son passage à Tournai en 1711, les gravures représentant l’intérieur de l’abbatiale, dont les plus anciennes ne datent que du début du XIXe siècle, sont les images dont nous disposons de l’intérieur de ces deux édifices qui ont marqué et marquent encore l’histoire patrimoniale de Tournai.

Jeroen Westerman, historien de l’architecture et médiéviste a fait l’heureuse surprise d’informer les membres de l’asbl Les Amis de la Cathédrale de Tournai de ses récentes découvertes iconographiques à savoir : deux tableaux représentant l’un, la nef de la cathédrale et l’autre, celle de l’abbatiale de Saint-Martin qu’il date d’entre 1688 et 1709.  

Jeroen Westerman est bien connu à Tournai pour les recherches qu’il a menées sur la cathédrale.  Les résultats obtenus ont donné matière à une thèse de doctorat soutenue à l’université de Leiden en 2016 avec pour titre « La Cathédrale Notre-Dame de Tournai au 12e siècle : un monument pour un évêché indépendant ».

Il est spécialiste en histoire de l’architecture et de l’iconographie religieuse du Moyen-Âge. Il a fait ses études en histoire de l’art, architecture et histoire à l’Universiteit Leiden, la Technische Universiteit Delft et au Centre des Études Supérieures de la Civilisation Médiévale de l’Université de Poitiers. Il travaille actuellement en tant que Conseiller stratégique pour le patrimoine bâti aux Services du Patrimoine Culturel du Ministère de l’Éducation, de la Culture et de la Science des Pays-Bas.

Laisser un commentaire